L’historique

Mis sur pied par deux jeunes de 15 et 17 ans, le Projet ACE Lanaudière a vu le jour le 26 octobre 1999, grâce à un premier appui financier de la Direction de la santé publique de Lanaudière. L’organisme se concentrait alors principalement à offrir des services aux 14-35 ans, sur le plan de la santé sexuelle, notamment en lien avec l’orientation sexuelle.

Le mardi 4 septembre 2001, L’apparte ouvrait officiellement ses portes. À l’image d’une maison de jeunes, et situé en plein cœur du Vieux-Terrebonne, ce premier milieu de vie pour jeunes allosexuels en Amérique du Nord a su prendre une place de choix dans sa communauté et émerger comme une ressource modèle pour l’ensemble du Québec.

En 2003, le Projet ACE avait le vent dans les voiles. Une équipe solide, de nombreux projets en cours… Or, une promesse de financement non tenue a fait plonger l’organisme dans une période sombre qui a eu pour résultat le congédiement de tous les employés, la fermeture temporaire de L’apparte et la réduction considérable des activités. L’engagement des bénévoles a permis à l’organisme de maintenir des activités minimales, tout en assurant une présence dans la région. Malgré les difficultés liées au financement, en octobre 2005, le Projet ACE reçoit le Griffon d’Or de la Ville de Terrebonne pour son travail effectué dans les écoles secondaires.

Après une longue réflexion et plusieurs échanges avec les membres de l’organisme, le Projet ACE Lanaudière fut finalement renommé « Le Néo ». Ce changement de nom voulait démontrer que l’organisme est solidement implanté dans sa communauté et n’est plus seulement un projet.

C’est en 2007 que Le Néo reçoit sa première subvention récurrente dans le cadre du Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC). Grâce à ce financement, le Néo compte à nouveau sur un coordonnateur à temps plein, ce qui permet de remettre en marche le développement de l’organisme. Toujours en 2007, Le Néo reçoit le prix : « Organisme de l’année », au Gala des Allostars.

L’organisme publie en 2009 le premier guide de démystification de l’identité sexuelle au Québec, en français. Financé par l’Agence de santé et des services sociaux de Lanaudière, ce guide est distribué à plus de 600 exemplaires, aux quatre coins du Québec, mais également en France.

L’année 2012 sera marquée par un changement, les membres ayant mandaté le conseil d’administration pour rafraîchir l’image de l’organisme et le faire passer à l’ère du 2.0.

C’est au début de l’année 2013 que Le Néo est officiellement reconnu par l’Agence de la santé et des services sociaux, afin de prendre le relais des services régionaux de prévention ITSS et VIH-sida, et qu’il développe une offre de service régionale pour les personnes vivant avec le VIH (PVVIH).